Browse: Homeavion de chasse - Russie → MiG-23 & MiG-27 – avions de chasse dominants

MiG-23 & MiG-27 – avions de chasse dominants

Le Mikoyan-Gourevitch MiG-23, l’un des avions de combat tactique soviétiques les plus représentatifs de la période de la guerre froide, fut construit en une grande variété de versions pour les forces de l’URSS et des pays amis. Son développement mena au MiG-27, un dérivé spécifiquement destiné à l’attaque au sol qui demeura très important jusqu’à la fin de la guerre froide. Les études de ce qui allait devenir le MiG-23 commencèrent au début des années 1960. Les ingénieurs de MiG anticipèrent déjà l’appareil qui devait remplacer le MiG-21. Le bureau d’études MiG décida d’adopter la géométrie variable (ailes à flèche variable) sur ce nouvel avion au lieu de la voilure delta du MiG-21. La flèche variable devait permettre une vitesse d’atterrissage modérée et une capacité de décollage court sur des pistes sommairement préparées tout en garantissant une vitesse maximale élevée avec la flèche maximale. Deux prototypes distincts furent construits dont le Ye-23 1 qui aurait fait son premier vol en avril 1967 et qui fut présenté en public à Moscou-Domodedovo en juillet. Une quantité considérable d’appareils d’évaluation furent construits avant les essais de réception par les services officiels et la mise en production sous la désignation MiG-23 (le « Flogger » dans le code de l’OTAN).

mig 23

Le premier type de série fut le MiG-23M (« Flogger-B ››) qui servit à la définition standard du type doté d’un puissant radar installé dans le nez et de capteurs à infrarouge de conduite du tir des missiles air-air. Suivirent plusieurs versions destinées à l’exportation et pourvues de différents équipements, outre un biplace MiG-23UB (« Flogger-C ››) d’entraînement ayant des capacités opérationnelles. Une des meilleures versions d’exportation fut le monoplace MiG-23ML (« Flogger-G ››). Mais parallèlement à ces types de combat aérien, un axe de développement séparé déboucha sur une série d’avions d°attaque MiG-23B et MiG- 23BN (« Flogger-F ››). Ces avions reçurent un nez différent, plus fin que celui du MiG-23 de chasse, dont le radar faisait place à un détecteur à laser logé dans un avant redessiné outre plusieurs autres équipements spécifiques pour l’attaque au sol. Ces modèles furent développés en complément d’un dérivé du MiG-23 optimisé pour l’attaque qui devint le MiG-27. L’avion prototype initial aurait volé en 1972 et les appareils produits en série furent désignés « Flogger-D ›› et << Flogger-J ›› par l’OTAN. Comme le MiG-23, le MiG-27 fut produit en nombre et largement utilisé par les forces soviétiques. Le MiG-23 fut aussi exporté dans de nombreux pays et l’Inde acquit la licence de production du MiG-27. Mais la plupart de ces appareils exportés sont maintenant hors service ou sur le point d’être retirés, le « Flogger-G » n’étant plus opérationnel au sein des unités de première ligne de l’URSS. La production cumulée des MiG-23 et MiG-27 aurait atteint 4500 exemplaires.

RELATED

SHARE

NO COMMENT

Leave a comment

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat