Browse: Homeavion de chasse - Europe → Supermarine Spitfire

Supermarine Spitfire

Le Supermarine Spitfire restera un avion de chasse de légende pour toute une génération, et pour tous les passionnés d’aviation. En effet, avec son design efficace, le Spitfire restera lié pour toujours à l’Angleterre, comme un symbole de son indépendance. Le Supermarine Spitfire, qui restera un des types d’avion de chasse classique, fut aussi l’un des avions les plus connus dont le rôle capital et prolongé pendant toute la Seconde Guerre mondiale. La vie opérationnelle des Spitfire ne s’arrêta pas en 1945 et la RAF les utilisa encore longtemps après la guerre. Les ultimes Spitfire de la RAF furent trois appareils de reconnaissance photo PR.Mk.XIX retirés du service actif à la fin des années 1950. Des Spitfire furent aussi utilisés par d’autres forces aériennes dont l’Armée de l’Air française et celles des Pays-Bas, de la Tchécoslovaquie et d’Israël. La production totale du Spitfire dépasse les 20 300 exemplaires. Une variante importante de cet avion fut le Supermarine Seafire, version navalisée très utilisée sur les porte-avions britanniques pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Le Seafire naquit d’une demande de la Royal Navy concernant un chasseur embarqué moderne capable d’affronter sur un pied d’égalité les meilleurs avions de combat allemands. En réalité, la création du Seafire représenta une sorte de solution temporaire en attendant l’arrivée ultérieure de chasseurs américains spécialisés. La voie étroite du train d’atterrissage du Spitfire/Seafire constituait un handicap dans le cas dune utilisation sur porte-avions, outre la vision limitée vers l’avant. Quoi qu’il en soit, la structure de l’avion qui n’avait jamais été calculée en fonction des conditions d’emploi sur porte-avions était de ce fait assez « limite » pour un appareil embarqué. Néanmoins, le développement du Seafire progressa rapidement. Initialement, la plupart des premiers Seafire furent des Spitfire adaptés et la première véritable version du nouveau Seafire fut la série Mk.II. Les Seafire, qui furent engagés au combat en 1942, jouèrent un rôle important lors du débarquement en Afrique du Nord en novembre 1942. Le développement du type fut à l’origine de plusieurs versions du Seafire qui apparurent parallèlement aux divers Spitfire terrestres. Les premiers Seafire furent dotés de moteurs Rolls-Royce Merlin, les derniers (à partir de la version Mk.XV) de moteurs Griffon. La dernière version du Seafire fut le Mk.47. Les Seafire de la Fleet Air Arm combattirent avec plus ou moins d’efficacité pendant la guerre et le Mk.47 fut engagé en Malaisie en 1949 et en Corée au début de la guerre en 1950. Des Seafire opérèrent dans les forces aéronavales française et canadienne ainsi que (basés à terre) dans les forces birmane et irlandaise. Au total 2 568 Seafire (au moins) auraient été construits ou dérivés de Spitfire transformés. Le dernier exemplaire de la Royal Navy cessa de voler en novembre 1954.

RELATED

SHARE

NO COMMENT

COMMENTS ARE CLOSED

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat