Browse: Homeavion de chasse - Russie → Quand les chasseurs russes poussèrent les USA

Quand les chasseurs russes poussèrent les USA

Le développement des avions de chasse a été très rapide notamment au cours des premières années de Guerre Froide. Russes et américains se sont livrés une course acharnée au développement, avec les Russes réussissant à concevoir des avions de plus en plus compétitifs, notamment de 1948 à 1953, et poussant les USA à toujours plus de recherche et d’innovation. La construction du MiG-15 marqua un tournant dans l’évolution de la production aéronautique militaire soviétique des années d’après-guerre. Le chasseur de Mikoyan et de Gourévitch devint le véritable chef de file de toute une génération d’avions de combat. Le Yakovlev Yak-30 et le Lavochkine La-15, tous deux conçus à partir de la commande qui fut à l’origine du MiG-15, figurent parmi les concurrents malchanceux. Le Yak-30, issu de l’évolution logique de la famille des chasseurs nés avec le Yak-15 en 1946, resta à l’état de prototype, malgré les performances tout à fait satisfaisantes qu’il offrait; on ne dépassa pas le stade de prototype, car la mise au point de l’avion fut très longue.

avion de chasse

Les essais, en effet, n’avaient commencé qu’en 1948, alors que le MiG-15 était pratiquement en phase de production. Quant au Lavochkine La-15 (FANTAIL pour l’0.T.A.N.), aboutissement d’une longue recherche conduite par le célèbre ingénieur soviétique dans le domaine de la propulsion à réaction, sa production fut restreinte; deux prototypes volèrent en 1948, et l’appareil fut mis en service comme chasseur tactique pendant une bonne partie de la décennie suivante. Vers 1950, le MiG-17, successeur plus puissant et plus moderne du MiG-15, vit le jour; cet intercepteur fut mis au point pour remédier aux défectuosités aérodynamiques en vol supersonique apparues au cours des essais opérationnels du MiG-15. Outre un moteur plus puissant, le nouveau chasseur de Mikoyan et Gourévitch se caractérisait par une complète révision des ailes, dont ils modifièrent le profil, et par des changements importants apportés aux surfaces de contrôle. Les essais débutèrent en janvier 1950 et se révélèrent tout à fait probants. La production commença immédiatement, et le MiG-17 arriva dans les unités de la V.V.S. en 1952. En Union soviétique, nombreuses furent les versions : l’appareil de base (FRESCO A selon l’O.T.A.N.) fut suivi de l’intercepteur tous temps MiG-l7P (FRESCO B), puis du MiG-17F (FRESCO C) équipé d’un moteur à postcombustion et caractérisé par une série d’améliorations aérodynamiques et de structure; vinrent ensuite le MiG-l7FP (FRESCO D), semblable à l’appareil précédent mais destiné à la chasse tous temps, et enfin la dernière version principale, le MiG-17 PFU (FRESCO E), pour lequel l’armement offensif était constitué de missiles air-air. La production totale, en Union soviétique, dépassa les 9000 appareils et s’arrêta en 1958. Il faut y ajouter le nombre important d’avions construits sous licence en Pologne, en Tchécoslovaquie et en Chine populaire. Le MiG-17 servit dans les aviations militaires de tous les pays du pacte de Varsovie et dans celles de nombreux autres pays du tiers-monde et de l’Asie. Descendant en ligne directe du MiG-17, le prototype du MiG-19 fit ses premiers essais en 1953. Cet avion se révéla intéressant et promis à un bel avenir, tout comme ses prédécesseurs. Produit en Union soviétique de 1953 à 1969 environ (les estimations donnent une quantité très supérieure à 5 000 exemplaires construits sous licence en Tchécoslovaquie à partir de 1957 et en Chine de 1961 à 1975), le MiG-19 devint l’intercepteur type de toutes les forces aériennes du bloc de l’Est et de nombreux autres pays alliés. Cet appareil fit ses débuts officiels au cours du meeting aérien de Tushino en 1955, alors que sa production avait déjà été lancée. Mais, à cette époque, l’emploi opérationnel fit apparaître un certain nombre de problèmes de stabilité auxquels il fallut remédier par la construction d’une deuxième version de ce chasseur; le MiG-19$ entra ainsi en service au cours du deuxième trimestre de 1956, et les observateurs de l’O.T.A.N. lui donnèrent le même nom qu’à la série précédente : FARMER A. Deux ans plus tard apparut une version de chasse tous temps, le MiG-l9P (FARMER B), suivi du MiG-l9F (FARMER C), équipé d’un moteur plus puissant, du MiG-l9PF (FARMER D), très semblable au précédent mais utilisé pour la chasse tous temps et équipé d’un armement entièrement composé de missiles, et enfin du MiG-19PM, chasseur de nuit (FARMER E). Ces appareils restèrent en service dans la V.V.S. jusqu’en 1972. Le Yakovlev Yak-25 (FLASHLIGHT) fut le premier biréacteur biplace d’interception tous temps de la V.V.S. Il servit à partir de 1955 et était encore opérationnel près de vingt ans plus tard. Le prototype apparut en 1952, et la production s’orienta vers trois autres versions de base en plus de la première (Yak-25A) : version pour la reconnaissance et l’appui tactique, chasseur tous temps, version pour la reconnaissance tactique (Yak-25R). L’Union soviétique se servit des plans du Yak-25 pour élaborer un avion de reconnaissance stratégique à très grande altitude (MANDRAKE); le rôle qui lui incombait ressemblait presque parfaitement à celui des U-2 américains.

avion de chasse mig 19

RELATED

SHARE

NO COMMENT

COMMENTS ARE CLOSED

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat