Browse: Homeavion de chasse - USA → Lockheed SR-71 Blackbird

Lockheed SR-71 Blackbird

Après avoir conçu « l’avion espion » Lockheed U-2, l’ingénieur Clarence « Kelly » Johnson fut vite persuadé que les missiles sol-air seraient bientôt capables d’abattre même les avions volant à haute altitude. Le célèbre bureau d’études secret de Lockheed surnommé les Skunk Works lança donc l’étude d’un remplaçant volant plus haut et plus vite au financement duquel participa la CIA. Sous le nom de code Oxcart, un avion de reconnaissance monoplace classe Mach 3 d’avant-garde fut dessiné et construit sous la désignation A-12. Le premier vol eut lieu le 26 avril 1962 et 12 avions furent construits en plus d’un appareil d’entraînement biplace et de deux autres biplaces M-2 1 porteurs d’un drone secret D-2 1 « Tagboard » installé sur un pylône au dessus de l’avion. Quatre lancements tests du drone furent effectués, mais le dernier se teminina par une catastrophe, la perte du M-21 et de son équipage.

Les A-12 furent mis en œuvre par le 1129ème Special Activities Squadron à partir de Groom Dry Lake (Area 51) au Nevada. L’unité déploya à Kadena, Okinawa, entre mai 1967 et mai 1968 des appareils qui survolèrent le Vietnam et la Corée du Nord. Le dernier vol du A- 12 eut lieu le 21 juin 1968 et les appareils furent stockés à Palmdale, Californie, où ils avaient été construits. Une demande de l’ADC (Air Defense Command) de l’USAF en faveur d`un intercepteur à haute performance permit à Johnson de proposer une version du A-12 doté d’un système de contrôle de tir AN/ASG- 18 et de missiles air-air Falcon. Trois appareils furent construits et désignés YF-12A. Le premier vol eut lieu le 8 août 1963, mais la mise en sommeil de l`ADC rendit sans objet les F-12B de production programmés et les trois YF-12B furent stockés. Par la suite, deux appareils furent mis en service pour la NASA. Sur une variante de développement séparée, l’US Air Force commanda une version biplace du A-12 qui devint le SR-71A Blackbird de reconnaissance dont le premier exemplaire vola en décembre 1964. Au total, 31 appareils furent construits dont deux SR-71B d’entraînement dôtés d’un second cockpit élevé. Un SR-71A désigné YF-12C fut prêté à la NASA, tandis que la perte d’un SR-71B entraîna la construction d’un seul SR-71C hybride à partir d’un YF-12A équipé du nez d’une cellule d’essais statiques.

Le premier SR-71A fut livré au 4200th (futur 9th) Strategic Reconnaissance Wing à Beale Air Force Base, Californie, en janvier 1966. Des Blackbird restèrent déployés à Kadena et sur la base RAF de Mildenhall en Grande-Bretagne. Ces avions effectuèrent des missions sur les pays du bloc communiste et les régions en crise jusqu’à leur retrait en 1990. Deux appareils volèrent encore en 1995 jusqu’à épuisement des crédits. Des avions de la famille Blackbird battirent de nombreux records du monde de vitesse (absolue et sur distances) et d’altitude. Plus de 40 ans après le premier vol de l’A-12, aucun avion en service dans le monde ne peut égaler les performances de la famille des Blackbird.

RELATED

SHARE

NO COMMENT

COMMENTS ARE CLOSED

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat