Browse: Homeavion de chasse - Europe → Boulton Paul P111

Boulton Paul P111

Le développement de la propulsion par réaction et les progrès réalisés pendant la Seconde Guerre mondiale en matière de conception et d’aérodynamique ouvrirent la voie à quelques avions inhabituels qui apparurent juste après la fin du conflit. En réalité, il fallut encore beaucoup de recherches et d’études pour valider ces nouveautés et vérifier l’intérêt de certaines solutions. L’immédiat après-guerre favorisa donc l’apparition de nombreux appareils expérimentaux et de quelques avions étranges et uniques en leur genre construits à cette fin. Certains de ces avions d’essais sont décrits ailleurs dans cet ouvrage, mais quelques-uns furent tout sauf sûrs. Un concept souleva énormément d’intérêt après 1945 : il s’agit de la voilure en delta sans empennage appliqué aux bombardiers et aux chasseurs. Cette solution avait déjà été envisagée depuis quelques années et l’Allemagne nazie effectua des recherches pooussées dans le domaine de l’aile. Néanmoins, il restait beaucoup à apprendre, surtout du fait que l’industrie aéronautique de la Grande Bretagne s’intéressait beaucoup à cette solution applicable de nouveaux avions de combat.

boulton paul p111

La fiChe programme E.27/46 fut émise en réponse à une demande du Royal Aircraft Establishment (RAE) Britannique nique concernant un avion expérimental à aile delta ayant la capacité transsonique (susceptible de voler au voisinage de la vitesse du son). La société Boulton Paul se vit attribuer le contrat de production de cet avion expérimental désigné P 111. L’appareil fut conçu spécifiquement pour déterminer les caractéristiques de l’aile delta et son envergure comme la géométrie de la voilure pouvait être modifiée par l’ajout ou la suppression de deux sections d’extrémité d’aile. La hauteur de l’empennage était aussi modifiable.

L’unique prototype fit son premier vol en octobre 1950, mais son comportement en vol se révéla difficile à maîtriser. Endommagé par un accident à l’atterrissage fin 1951 ou début 1952, le P111 fut réparé et légèrement modifié, il fut redésigné P111A. Sous cette forme et peint en jaune, il revola en juillet 1953. Au début de 1954, il fut remis au RAE en vue d’accomplir des essais et des expérimentations jusqu’au milieu de 1958. Un second appareil de recherche à aile delta fut aussi construit par Boulton Paul. Désignée P120, cette machine différait du P111 du fait qu’elle était dotée de petites surfaces horizontales arrière positionnée en haut de son empennage vertical, outre d’autres différences comme des saumons d’aile amovibles. Son premier vol eut lieu en août 1952, mais il fut détruit ce même mois en raison d’une rupture de l’axe d’articulation de l’élevon gauche par fatigue du métal. D’autres travaux de développement du concept de l’aile delta furent accomplis par les avions expérimentaux Avro 707 et Fairey FD.2. Des avions comme le Gloster Javelin, l’Avro Vulcan et les Mirage de Dassault furent des appareils de première ligne à voilure delta réussis.

RELATED

SHARE

NO COMMENT

COMMENTS ARE CLOSED

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat