Browse: HomeUncategorized → Boeing 737Max: vers un retour de la production ?

Boeing 737Max: vers un retour de la production ?

Boeing Co. prévoit de soutenir davantage les fournisseurs de son avion de ligne 737 MAX afin de les préparer au redémarrage de la production – et d’en dissuader certains de rechercher davantage d’affaires auprès d’Airbus SE.

Boeing a suspendu la production de MAX en janvier après avoir construit plus de 400 avions qu’il n’a pas pu livrer. Les régulateurs ont immobilisé l’avion en mars de l’année dernière, après le deuxième de deux accidents mortels qui ont coûté la vie à 346 personnes.

Cela a laissé un réseau de plus de 600 grands fournisseurs et des centaines de petites entreprises dans les limbes sur les affaires qui ont dans certains cas contribué à la moitié de leurs ventes annuelles. De nombreux fournisseurs ont agrandi leurs usines et embauché plus de personnel pour aider Boeing à répondre aux commandes de plus de 4 500 avions MAX qu’il avait prévu de construire au rythme de 57 par mois. Maintenant, selon les analystes, il pourrait falloir trois ans pour atteindre ce niveau lorsque la production redémarre une fois l’avion autorisé à voler à nouveau.

À la tête de l’effort est Stan Deal, élevé à la tête de l’unité Boeing Commercial Airplanes en octobre dernier, après l’éviction de Kevin McAllister. M. Deal dirigeait auparavant la branche service de Boeing, mais il avait également dirigé ses relations avec la chaîne d’approvisionnement au début de sa carrière de 34 ans au sein de la société.

Les fournisseurs de Boeing ont déclaré avoir reçu trois calendriers potentiels pour la reprise de la production, allant d’environ 100 à 300 avions cette année, avion de chasse selon le moment où l’assemblage commence. Boeing a déclaré qu’il ne s’attend pas à l’approbation de nouveaux logiciels et programmes d’entraînement pour l’avion avant le milieu de l’année.

La société a déclaré qu’elle prévoyait de stocker plus de pièces que par le passé pour garantir le flux de commandes pour les fournisseurs.

De plus, Boeing a réservé une partie des 4 milliards de dollars mis de côté au cours des 18 prochains mois pour des avances de fonds et d’autres soutiens financiers aux fournisseurs, afin de faire face aux fluctuations de la production de MAX.

« En ce moment, c’est vraiment de la liquidité et là où ils ont besoin d’aide ou de soutien », a déclaré le directeur financier de Boeing, Greg Smith, lors d’une conférence des investisseurs au début du mois.

Le risque à plus long terme est que certains fournisseurs puissent freiner leurs activités avec le géant de l’aérospatiale. Certains, dont Spirit AeroSystems Holdings Inc., réduisent déjà leur dépendance à l’égard de Boeing en poursuivant leurs travaux pour Airbus et ses clients militaires.

General Electric Co. et Safran SA, qui fabriquent des moteurs MAX dans une joint-venture, cherchent également à élargir leur collaboration avec Airbus, en développant un moteur pour l’avion de ligne A330neo qui, actuellement, n’est propulsé que par Rolls-Royce Holdings PLC.

RELATED

SHARE

NO COMMENT

Leave a comment

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat