Browse: Homeavion expérimental → Bell X-1, premier avion supersonique

Bell X-1, premier avion supersonique

L’histoire de l’aéronautique est ponctuée d’événements marquants qui aident à mesurer dans le temps les gains de performances réalisés dans les limites du possible et de la sécurité. L’un de ces événements fut le franchissement de ce que l’on désigne sommairement « le mur du son ››. L’avènement de la propulsion par réaction et l’extension des connaissances des phénomènes aérodynamiques relatifs aux vols à grande vitesse ont haussé le potentiel de performance des avions civils et militaires. Dès lors que les vitesses ne cessaient de croître, il devenait de plus en plus certain que ce prétendu mur du son allait être abordé. À une certaine époque, cette barrière sonique fut crainte comme un phénomène à haut risque que les avions ne pouvaient franchir en toute sécurité afin de voler plus vite que le son. Bien que la Grande-Bretagne ait eu la possibilité de passer cette vitesse critique avec le projet du Miles M.52 finalement abandonné, ce furent les États-Unis qui réussirent par la suite à atteindre des vitesses supersoniques. Mais cet exploit ne put être réalisé qu’avec un petit avion expérimental, le X- 1, largué en vol et propulsé par un moteur-fusée qui apporta néanmoins beaucoup d’enseignements concernant ce qu’il fallait faire pour que des avions conventionnels à réaction fussent en mesure de voler au-delà de la vitesse du son.

La tâche consistant à construire cet appareil revint à la société Bell qui avait déjà réalisé d’importants programmes comme celui du P-59 Airacomet avant de devenir un des plus grands constructeurs d”hélicoptères. L’étude du Bell X- 1 (désigné initialement XS-1) fut nourrie de données provenant de différentes sources dont un organisme de recherche, le National Advisory Committe for Aeronautics (ou NACA devenue la célèbre NASA). La conception formelle du X- 1 partit d’un fuselage en forme d’obus (projectile dépassant la vitesse du son), mais doté par ailleurs d’une voilure droite conventionnelle. L’appareil devait être largué en vol d’un avion porteur, un bombardier B-29 Superfortress spécialement aménagé puis, après allumage de ses fusées à combustible liquide, le X- 1 devait effectuer un vol à vitesse transsonique et audelà. Le programme démarra en 1945 avec la commande de trois X-1.

Le premier appareil fit son premier vol non propulse à partir de l’avion porteur en janvier 1946. Après un certain nombre d’essais et de vols d’évaluation, le vol historique au cours duquel la vitesse du son fut dépassée eut lieu le 14 octobre 1947. Le X-1 atteignit Mach 1,015 piloté par le pilote de chasse et d’essais Charles « Chuck » Yaeger. La poursuite du programme entraîna la fabrication de trois autres avions légèrement modifiés et cette petite escadre expérimentale éleva peu à peu les vitesses et les altitudes atteintes. En décembre 1953, par exemple, 1’un des derniers appareils dépassa largement Mach 2. Mais aucune de ces vitesses ne fut homologuée en tant que record officiel car la famille des X-1 était larguée en vol au lieu de décoller du sol par ses propres moyens. Le X- 1 fut le premier avion de la série des X-Planes (les avions X) américains qui allaient par la suite explorer les limites des domaines de vol possibles.



RELATED

SHARE

NO COMMENT

COMMENTS ARE CLOSED

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat