Browse: Homeavion de chasse - Europe → English Electric Canberra

English Electric Canberra

L’English Electric/BAC Canberra, un classique des avions à réaction militaires britanniques, fut le premier bombardier à réaction opérationnel de la Royal Air Force. Unissant à un fuselage étroit deux réacteurs Rolls-Royce Avon à flux axial logés dans des nacelles placées au centre de ses larges ailes implantées en position médiane, le Canberra fut un avion réussi au point d`être construit sous licence aux Etats-Unis. Le prototype English Electric A.1 fit son premier vol le 13 mai 1949, suivi de trois autres Canberra A.1/B Mk.1 répondant aux spécifications de la fiche B.3/45 dont le deuxième reçut des réacteurs Rolls-Royce Nene, tous les autres étaient équipés d’Avon. Les retards accumulés dans la mise au point d’un système de bombardement à visée par radar entraînèrent l’adoption d’un viseur optique avec, par conséquent, un nez vitré sur la version bombardier. L’appareil ainsi défini fut le Canberra B.Mk.2 construit à 400 exemplaires dont le premier fut pris en compte par le Squadron 10 1 de la RAF en mai 1951. Le B.Mk.6 suivant fut une version à grand rayon d°action dotée de moteurs Avon Mk.109 dont certains exemplaires désignés B.Mk. 15 reçurent des pylônes sous la voilure.

Les bonnes performances en altitude du Canberra de base furent à l’origine de deux versions spécialisées de reconnaissance photographique, les PR.Mk.3 et PR.Mk.7. Une aile agrandie et un nez redessiné donnèrent le PR.Mk.9 de reconnaissance capable d’atteindre plus de 17 600 mètres suivi de 23 appareils de série produits pour la RAF par Short Brothers. Des versions intercepteur de nuit à basse altitude furent aussi produites dont le B(I).Mk.6 de transition, le B(I).Mk.8 définitif polyvalent doté d’un nouvel habitacle à deux postes en tandem décalé et plusieurs versions d’exploitation. Les B(I).Mk.8 basés en Allemagne de l’Ouest furent les derniers Canberra opérationnels de la RAF.

La transformation des équipages des Canberra fut effectuée sur la variante d’entraînement T.Mk.4. Des versions remorqueur de cibles, de guerre électronique, de formation d’opérateurs radar et d’avions-cibles téléguidés furent produites par transformation de cellules existantes, y compris quelques versions spéciales (basées à terre) pour la Royal Navy. Pour l’exportation, les Canberra furent modifiés en une multitude de modèles adaptés en plus des types vendus directement à l°étranger. Les Canberra servirent dans les forces aériennes de l’Argentine, de l’Australie, du Chili, de l’Équateur, de l’Ethiopie, de la France, de l’Inde, de la Nouvelle-Zélande, du Pérou, de l’Afrique du Sud, de la Suède, du Venezuela, de 1’Allemagne de l’Ouest et de la Rhodésie/Zimbabwe, tandis que la Commonwealth Aircraft Corporation construisait des Canberra B.Mk.20 en Australie.

Fait exceptionnel, le Canberra fut construit sous licence aux Etats-Unis sous la désignation Martin B-57, avion qui fut l’un des premiers bombardiers à réaction américains dont furent dérivées des versions spéciales de reconnaissance à haute altitude. Les Canberra ou B-57 combattirent dans de nombreux conflits dont la guerre des Malouines en 1982, les combats d’Afrique du Sud, les affrontements Inde-Pakistan, la crise de Suez en 1956 et lors de la longue guerre du Vietnam. En 2005, des Canberra étaient encore utilisés par l’Inde et la RAF britannique, cette dernière conservant ses précieux PR.Mk.9 principalement pour ses missions de reconnaissance spéciales. La production du Canberra atteignit, toutes versions confondues et appareils construits sous licence, 1 357 avions.



RELATED

SHARE

NO COMMENT

COMMENTS ARE CLOSED

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat