Les pertes inestimables de l’Armée de l’Air Russe

MiG-31

L’arrivée prévue de chasseurs F-16 en Ukraine suscite des opinions divergentes sur leur utilité, mais un aspect incontestable est l’impact sur l’Armée de l’Air Russe. L’utilisation intensive des avions de combat russes a déjà entraîné la perte de plusieurs d’entre eux, et cette tendance pourrait s’aggraver. Cet article explore les conséquences de cette utilisation excessive sur la Russie, mettant en lumière la perte de ressources et les défis futurs pour l’Armée de l’Air russe.

L’arrivée imminente de chasseurs F-16 en Ukraine a suscité de vifs débats quant à leur efficacité dans le conflit avec la Russie. Cependant, il existe un aspect moins discuté mais tout aussi important : l’impact sur l’Armée de l’Air Russe (VKS) due à l’utilisation intensive de ses avions de combat. Alors que la Russie continue de faire face à des pertes et à l’épuisement de ses ressources militaires, cet article se penche sur les conséquences potentielles de cette situation.

Sukhoi Su-35
Sukhoi Su-35

L’Épuisement des Ressources de l’Armée de l’Air Russe:

La VKS possédait environ 900 avions de combat tactiques avant l’invasion de l’Ukraine en 2022. Cependant, depuis le début de l’invasion, elle a perdu entre 84 et 130 de ces avions en raison des défenses aériennes ennemies, des combats aériens et des accidents. Mais ces pertes ne représentent qu’une partie du problème. L’utilisation intensive de ces avions au fil de la guerre a également un impact significatif sur les ressources de la Russie.

L’Impact des Heures de Vol Supplémentaires:

En temps de guerre, la puissance de combat totale de toutes les plateformes actives est cruciale. Cependant, dans une guerre prolongée, c’est la durabilité globale de la force militaire qui compte. Et c’est là que se trouve actuellement la VKS.

Selon des calculs, les heures supplémentaires pendant lesquelles la Russie a mobilisé ses avions de combat depuis février 2022 ont effectivement entraîné la perte de 27 à 57 avions supplémentaires en termes d’usure accélérée.

La Durée de Vie des Avions:

Les avions ont une durée de vie déterminée par le nombre total d’heures de vol prévues, utilisées de manière approximativement uniforme sur la durée de vie de l’aéronef, avec des périodes d’entretien et d’inspection périodiques. Cependant, les pertes imputées signifient que la Russie a épuisé plus rapidement que prévu la durée de vie de ses avions. Pour compenser, elle devra acheter plus d’avions, augmenter l’entretien, réduire les opérations ou accepter une force plus réduite, ou une combinaison de ces mesures.

La Transition de la VKS : Des Avions Soviétiques aux Plates-Formes Modernes:

La VKS est en train de passer d’avions de l’ère soviétique à des plates-formes plus modernes, mais près de la moitié de sa flotte est encore composée d’avions soviétiques mis à jour. Les avions russes plus récents sont conçus pour 3 500 à 4 500 heures de vol, voire jusqu’à 6 000 heures, tandis que les avions soviétiques étaient prévus pour 2 000 à 3 500 heures de vol. Avec deux ans d’utilisation intensive depuis le début de la guerre, la VKS a effectivement utilisé le double de ses heures de vol annuelles normales.

Conséquences Inévitables:

Cette surutilisation équivaut à la perte d’environ 57 avions de la VKS, en tenant compte de la durée de vie restante des avions plus anciens. Cependant, ces chiffres ne prennent pas en compte tous les facteurs, tels que la composition exacte de la flotte de la VKS et l’âge des avions, ce qui signifie que l’estimation de 57 avions pourrait être sous-évaluée.

Pertes Réelles et Perspectives Futures:

Dans l’ensemble, les pertes réelles pourraient atteindre environ 187 aéronefs de la VKS. Si cette tendance se poursuit, la VKS pourrait perdre entre 30 et 60 aéronefs par an, qu’il s’agisse de pertes au combat, d’accidents ou de pertes imputées.

Mitigation des Pertes Possibles:

La Russie pourrait atténuer ces pertes en effectuant des inspections plus fréquentes et détaillées, en augmentant l’entretien, en modifiant les profils de vol et la rotation des avions, et en réduisant les heures de formation. Cependant, ces mesures sont coûteuses en termes de main-d’œuvre, de temps et de ressources, qui sont probablement déjà sous pression en raison du conflit en cours.

MiG-31
MiG-31

L’Armée de l’Air Russe Face à un Futur Défi Ukrainien:

En plus de ces pertes, la VKS devra bientôt faire face à une menace ukrainienne différente, avec l’arrivée des chasseurs F-16, des systèmes de défense aérienne renforcés et des missiles de croisière. En consacrant une plus grande partie de sa force affaiblie à contrer ces menaces, la VKS disposera de moins d’avions pour soutenir les opérations terrestres russes. De plus, ses chasseurs seront moins capables après deux ans d’utilisation intensive, ce qui les rendra plus vulnérables à une menace aérienne ukrainienne améliorée.

L’arrivée des F-16 en Ukraine soulève des questions importantes sur l’avenir de l’Armée de l’Air Russe et les défis qu’elle devra relever en raison de l’utilisation excessive de ses avions de combat. Les pertes imputées, les heures de vol excessives et l’arrivée de nouvelles menaces font peser une pression considérable sur la VKS. Il reste à voir comment la Russie gérera ces défis et quelle sera la véritable étendue des pertes dans les années à venir.

Nous sommes un site d’information sur l’avion de chasse.

A propos de admin 990 Articles
Avion-Chasse.fr est un site d'information indépendant dont l'équipe éditoriale est composée de journalistes aéronautiques et de pilotes professionnels.