Browse: HomeNews → La Malaisie intéressée par le Rafale

La Malaisie intéressée par le Rafale

La Malaisie intéressée par le Rafale

Après le Qatar, l’Inde et l’Egypte, c’est au tour de la Malaisie de s’intéresser au chasseur Rafale de Dassault Aviation. Le Premier ministre malaisien, Najib Razak, a confirmé l’intérêt de son pays pour l’avion de combat français à l’issue d’un entretien avec le président François Hollande à Putrajaya, la capitale administrative malaisienne : le contrat porterait pour l’achat de 18 avions de chasse Rafale pour un montant de deux milliards de dollars. Il a cependant précisé dans la foulée que la décision était encore loin d’être prise : le Rafale n’est en effet pas seul sur les rangs pour remplacer la flotte malaisienne de MiG-29 russes : le F-18 américain, le Suédois Gripen ou l’Eurofighter sont aussi de la partie. Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, a lui-même précisé que le contrat est loin d’être acquis, même si la Malaisie considère, selon ses propres termes, « sérieusement cette acquisition ». « Il fallait d’abord démontrer que l’avion était le meilleur et il faut ensuite trouver les bons accords contractuels ». Ce qui est désormais « en cours ». Pour Eric Trappier, la visite de François Hollande en Malaisie mardi constitue « une étape importante, politique » qui « renforce une fois de plus les liens entre les deux pays, principalement dans le domaine de la défense et de ses équipements ». Ce contrat initié par François Hollande, s’il voit le jour, se concluera cependant sans lui, puisque le président faisait, avec cette tournée en Asie du Sud-Est entamée à Singapour et achevée en Indonésie, son dernier voyage international avant la fin de son mandat en mai prochain.

RELATED

SHARE

NO COMMENT

COMMENTS ARE CLOSED

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat