Browse: Homeavion de chasse - Asie → Avion de chasse J10 Chengdu

Avion de chasse J10 Chengdu

La Chine se met à la production d’avion de chasse, et certains avions produits ressemblent étrangement à des avions européens. C’est le cas du J10 Chengdu. Le J-10 est le premier appareil de conception chinoise découlant des recherches menées dans les années 1970 sur le J-9. Cet avion reprenait la plupart des caractéristiques de structure du Saab Viggen, à savoir des ailes delta et des plans canards. Il faut d’ailleurs remarquer ici l’inventivité des ingénieurs suédois qui proposaient dès les années 1960 des formes de sustentations alaires qui sont aujourd’hui la norme de construction de nombres d’avions de dernière génération : Sukkhoi, Grippen. Rafale. Eurofighter… Le développement de l’appareil fut officialisé en 1985 et en 1986 le «projet JO›› prend donc le nom de J-10.

À l’époque la Chine n’était pas encore «dans le collimateur» des pays occidentaux et les Etats-Unis et Israël soutiennent donc l’initiative en fournissant matériels et technologies (F-16, réacteur Safran, aide de lAl Lavi…). Par contre. en 1990, les événements dela place Tian’anmen viennent ralentir les apports de ces coopérations internationales. L’avion est bien présenté en 1993 mais il est incapable de voler car il ne dispose pas de la motorisation adéquate, le réacteur chinois WS-1 OA n’étant pas encore au point. Les russes proposent alors leur moteur Saturn AL-31F destiné aux Sukkhoi SU-27/30/35. Ultérieurement il sera dénommé AL-31N pour l’exportation chinoise.

j10 chengdu

Le premier J-10 vola donc en 1996 suivi en 1998 et 1999 d’autres essais sur une dizaine de prototypes. En 2001. le gouvernement chinois passe une première commande à la firme Chengdu Aircraft industry Corporation (CAC) pour une cinquantaine d’appareils. 2002 marque donc le début des phases de tests sur les systèmes d’armes. Le 10 mars 2003 les dix premiers appareils de série sont livrés et en fin d’année la variante biplace J-10B effectue son premier essai en vol. Les appareils seront certifiés respectivement en 2004 et 2005 et équipent les premières unités. Le 20 décembre 2006, la Chine lève le voile sur le J-10 et le présente officiellement. Conçu comme un système d’armes, l’avion fait donc parti d’une chaîne d’équipements chinois spécialement développés pour y être intégrer: le réacteur WS-10A. Le radar JL-10A et toute une gamme d’armement guidés. Nombres de systèmes n’étant toutefois pas au point les appareils actuels sont dotés, en partie, de matériels russes éprouvés de longue date. Selon les experts, ses performances seraient comparables aux dernières versions du F-16 mais n’atteindraient donc pas celles des appareils les plus récents tels que l’Eurofighter, le Rafale et le F-22. Le J-10 est armé d’un canon de 23 mm et peut emmener environ 5 tonnes de charges sur ses 11 pylônes. 36 appareils, sous l’appellation d’export F-10, ont été commandés par le Pakistan en 2006 et devraient être livrés à partir de 2010. A terme 300 exemplaires de cet avion sont destinés à équiper l’armée populaire en remplacement de toutes les vieilles copies de MiG encore en service.

RELATED

SHARE

NO COMMENT

COMMENTS ARE CLOSED

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat