Browse: Homeavion de chasse - USA → A-4 Skyhawk, un avion de chasse polyvalent

A-4 Skyhawk, un avion de chasse polyvalent

Le A-4 Skyhawk est l’un des avions de chasse américains qui marqua par sa polyvalence. Près de 3000 avions construits entre 1954 et 1979 démontrent bien le succès du Douglas A-4 Skyhawk et son importance comme appareil de combat. Polyvalent, puissant et fiable, produit en des douzaines de versions, cet appareil d’attaque compact et léger, qui prit une part active à tous les conflits des années 1960 et 1970, fut encore engagé au combat en 1982 par les forces argentines lors de la guerre des Falkland. Le Skyhawk remonte au début des années 1950, lorsque l’US Navy ouvrit un concours pour un remplaçant à réaction du Douglas AD Skyraider en fin de carrière. L’ingénieur en chef de Douglas Aircraft, Ed Heinemann, produisit en deux semaines un projet qui non seulement répondait aux demandes, mais encore correspondait à un avion dont la masse maximale au décollage était pratiquement deux fois moindre que celle indiquée dans les spécifications. Cette caractéristique, particulièrement importante pour un emploi sur porte-avions, devait être l’atout gagnant. Le prototype fit son premier vol le 22 juin 1954, suivi le 14 août par celui du premier avion de présérie désigné A4D-1 Skyhawk (165 exemplaires redésignés A-4A en 1962). L’avion entra en service le 26 octobre 1956. Après la deuxième version, l’A4-D2 (A-4B) et la sous-série A-4D2N (A-4C), dotée d’un moteur plus puissant et d’une avionique améliorée, dont 542 et 638 exemplaires respectivement furent construits, des améliorations importantes marquèrent la troisième version, l’A-1D5 (A-4E) qui apparut le 12 juillet 1961. Un moteur plus léger et une consommation spécifique inférieure améliorèrent les performances. L’A-4E entra en service en janvier 1963, construit à 499 unités jusqu’en avril 1966, date d’apparition de la version F.

a-4 skyhawk

Ces avions, outre un moteur différent, furent complètement modernisés sur le plan de l’avionique qui fut installée dans une << bosse ›› caractéristique rapportée sur le dos de l’avion. 146 exemplaires furent construits, plus 245 biplaces TA-4F d’entraînement. En 1968, le TA-43 fut produit pour l’entraînement avec un armement et un équipement simplifiés. Entre-temps, le 10 juillet 1967, le volume de production avait dépassé le seuil significatif des deux mille exemplaires. Dans les années 1970, la version la plus importante fut l’A-4M (158 unités) appelée Skyhawk II et produite pour les marines, qui apparut le 10 avril 1970. Ces avions étaient dotés d’un moteur, d’un armement et d’une avionique plus performants. 117 avions d’une version spéciale A-4N furent produits pour Israël qui, depuis 1970, reçut une centaine d’A-4H et de TA-4H (issus de la série F) et des A-4 E cédés par l’US Navy. En plus de l’US Navy et des marines, qui employèrent intensément l’A-4 dans le Sud-Est asiatique, la force aérienne israélienne fut le plus gros utilisateur du petit chasseur de Douglas qui combattit avec succès lors de la guerre du Kippour en 1973. Le Skyhawk fut aussi vendu à l’Australie, à la Nouvelle-Zélande, à Singapour, au Koweït, à l’Indonésie, à la Malaisie, à l’Argentine et au Brésil.

RELATED

SHARE

NO COMMENT

COMMENTS ARE CLOSED

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat