Browse: HomeAvions de chasse → L’Alpha Jet, le taxi du général

L’Alpha Jet, le taxi du général

Dans son édition du 28 juin dernier, le Canard Enchaîné révèle que le général Richard Reboul, commandant en second des forces aériennes, aurait utilisé un Alpha Jet de l’armée de l’air pour faire le voyage entre Bordeaux, où il est en poste, et Salon de Provence, où il a… une résidence secondaire. Plutôt que de faire les allers-retours en train ou en voiture, le général aurait donc choisi l’avion de la Patrouille de France, et aurait fait le trajet aller-retour plus d’une dizaine de fois. Il aurait également mobilisé un avion de transport militaire de six places, avec pilote et copilote, pour partir en week-end. Le tout, bien sûr, aux frais du contribuable. La question que beaucoup de gens se sont posés suite à cette révélation est la suivante : combien coûte un tel vol en Alpha Jet ? Et la réponse est : très cher. Le turbo-réacteur d’un Alpha Jet brûle en moyenne entre 600 et 800 litres de kérosène à l’heure. Et une heure de vol, c’est justement le temps qu’il faut pour parcourir la distance entre Bordeaux et Salon de Provence, à la vitesse moyenne de 600 km/h. Le kérosène coûte entre 1,10 euro le litre et 1,50 euro pour le Jet A-1 et l’AVGAS (qui sont des kérosènes utilisés par l’aviation civile). Mais les carburants de l’aviation militaire sont plus purs et plus stables que ceux de l’aviation civile, et sont en outre mélangés à des additifs anti-glace. Ce qui les rend, évidemment, plus bien plus coûteux. Leur prix peut ainsi monter jusqu’à 8 ou 9 euros le litre. Un aller-retour Bordeaux-Salon de Provence en Alpha Jet pourrait donc coûter entre 12 800 et 14 400 euros, rien qu’en carburant. Mais le kérosène ne fait pas tout : il faut aussi prendre en considération la maintenance. Un avion de chasse n’est pas une voiture. Il faut donc prendre en compte la maintenance (que Dassault fait payer très cher), le salaire du mécanicien (qui se charge de l’appareil avant et après chaque vol)… Tous ces à-côtés font que sur de tels appareils, l’heure de vol coûte aux alentours de 10 000 euros (ce qui est bien moins cher que le coût pour un Mirage 2000 ou un Rafale, qui est trois à quatre fois plus élevé). Les dix allers-retours de Richard Reboul, de deux fois une heure à chaque fois, à un tarif de 10 000 euros de l’heure, représenteraient donc la bagatelle de 200 000 euros. Suite aux révélations du Canard enchaîné, une enquête interne a été également été diligentée aurpès de l’Inspection.

RELATED

SHARE

NO COMMENT

COMMENTS ARE CLOSED

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat