Browse: HomeAvions de chasse → Cahier des charges pour un avion de chasse

Cahier des charges pour un avion de chasse

Qu’est-ce qu’un bon avion de chasse ? Avec cette nouvelle année qui commence, de nombreux bureaux d’études dans le monde réfléchissent à cette question si stratégique pour les forces armées du monde entier. Un bon avion de chasse est celui qui permet à son pilote sain et sauf après avoir effectué et réussi sa mission. Avec le temps, les avions de chasse ont évolué, pour remplir des missions de plus en plus complexes dans leur aspects logistiques, mais toujours aussi simples dans leurs fondamentaux. Un avion de chasse est un avion militaire conçu pour intercepter les avions adverses et ainsi assurer la maîtrise du ciel. Il peut par exemple s’agir de détruire des bombardiers ennemis afin de les empêcher d’atteindre leurs cibles, ou d’éliminer du ciel les chasseurs de l’adversaire pour protéger ses propres avions d’attaque. Ces avions de chasse sont devenus avec le temps multi rôles. La maîtrise du ciel n’était plus suffisante pour que l’avion de chasse soit bon, il fallait aussi que le pilote puisse réaliser d’autres missions, notamment air-sol, afin d’appuyer les forces terrestres et navales et permettre à ces dites forces d’avancer en toute sécurité.

C’est donc naturellement que l’avion de chasse a évolué en fonction des circonstances des conflits dans le temps. Chaque conflit a permis d’anticiper ce que seraient les missions des pilotes de chasse lors du prochain conflit. Il est d’ailleurs intéressant de constater aujourd’hui ce que l’on demande aux avions ultra modernes dits de cinquième génération : multi rôle, capable de frapper à l’arme nucléaire. Alors regardons avec le temps, les caractéristiques d’un bon avion de chasse. Au départ, l’avion devait être le plus manœuvrable possible, afin d’esquiver un avion adverse et de se mettre facilement en position de tir, c’était notamment le cas du Sopwith Camel, ou encore du Mitsubishi Zero. Il était rapide en montée, en palier et en piqué afin de pouvoir rattraper ses cibles ou au contraire échapper à un adversaire trop puissant. Enfin, il était puissamment armé pour porter des coups efficaces dans un minimum de temps.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, ces critères se sont modifiés progressivement : la manœuvrabilité passant au second plan derrière la vitesse et la puissance de tir (Messerschmitt 262), la résistance aux coups nécessaire à la survie de l’avion et du pilote, l’autonomie de vol devenant essentielle pour les missions à longue portée (P-51 Mustang). De nos jours, avec les combats hors du champ visuel, un chasseur doit être : équipé d’un radar performant lui permettant de détecter toutes les cibles potentielles autour de lui, équipé de contre-mesures électroniques. Les armes ont également évolué depuis la première guerre mondiale, avec des mitrailleuses initialement, puis des canons à partir de la Seconde Guerre mondiale ; des roquettes entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et les années 1960 et des missiles air-air depuis la fin des années 1950.

RELATED

SHARE

NO COMMENT

COMMENTS ARE CLOSED

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat