Avions de chasse de l’aéronavale des années 1980

Quelqu’uns des avions de combat les plus importants de la génération 1980 sont nés de collaborations et de programmes multinationaux, principalement en Europe. Deux des exemples les plus prestigieux sont le Sepecat Jaguar anglo-français et le MRCA Tornado anglo-germano-italien. Le projet Jaguar est né en 1965, grâce à un accord entre les gouvernements anglais et français pour la réalisation en commun d’un avion léger d’entraînement et d’assaut. Une société fut constituée pour la mise au point de la cellule, la Sepecat, ainsi qu’un consortium international entre Rolls-Royce et Turbomeca pour la réalisation du moteur. Le nouvel avion se révéla aux essais beaucoup plus puissant et plus efficace que prévu, et ses hautes performances permirent de le classer dans la catégorie des appareils polyvalents. Le premier prototype fut français (il sortit le 8 septembre 1968), ainsi que le premier avion de série, un Jaguar E biplace (2 novembre 1971). Les livraisons commencèrent l’année suivante, à la fin de 1979, les commandes s’élevaient à 426 unités en plusieurs versions : 165 Jaguar S monoplaces et 37 Jaguar B biplaces pour l’armée de l’air; 24 exemplaires dans la version exportation avaient été commandés au total par l’Équateur et Oman. ‘La campagne de vente fut activement menée par la Grand -Bretagne, qui avait proposé le Jaguar à de nombreux pays en voie de développement, entre autres l’Inde. La version pour l’exportation (International) avait été dotée d’un moteur plus puissant.

sepecat jaguar

La naissance du MRCA Tornado, avion polyvalent avec aile à géométrie variable, est due à la société Panavia, constituée le 26 mars 1969 à la suite d’un accord entre l’Allemagne, la Grande-Bretagne et l’Italie. Les taux de participation furent ainsi répartis: 42,5 % à la société anglaise BAC et à la société allemande MBB, 15 % à la société italienne Aeritalia. Pour le moteur, une autre société fut constituée entre Rolls-Royce (40 %), MTU (40 %) et Fiat (20 %) et baptisée Turbo-Union Ltd. L’organisme de contrôle désigné par l’O.T.A.N. fut le NAMMO. La phase de définition du projet fut très longue et difficile, à cause des différentes exigences des trois partenaires, et l’on aboutit finalement à la réalisation de deux versions : le 100, monoplace de surveillance aérienne, et le 200, biplace d’attaque au sol. Ce dernier seul fut en fin de compte choisi pour la production en commun. Le premier prototype (allemand) sortit le 14 août 1974, suivi le 30 octobre par le second (britannique). Le premier appareil italien (5ème prototype) sortit le 5 décembre 1975. Le premier en date des 807 Tornado de série prévus vola en Grande-Bretagne le 10 juillet 1979: 100 exemplaires étaient destinés à l’Italie, 322 à l’Allemagne et 385 à l’Angleterre.

grumman f-14

Dans le domaine aéronaval, les Etats-Unis réalisèrent au début des années 70 un formidable avion d’interception, l’un des meilleurs de sa catégorie jamais construits, le Grumman F-14 Tomcat. Lui aussi caractérisé principalement par l’aile à géométrie variable, ce puissant avion de combat fut mis au point au terme d’une longue et complexe élaboration, et le prototype définitif F-14A sortit le 24 mai 1971. La production démarra quelque temps après, et les premiers exemplaires de série parvinrent aux escadrilles de l’U.S. Navy en juin 1972. En 1979, la marine avait commandé 350 exemplaires au total (presque tous livrés), à quoi viennent s’ajouter 80 appareils commandés par l’Iran. En 1974, l’U.S. Navy proposa la réalisation d’un nouveau chasseur d’assaut devant être mis en ligne en 1982 afin de remplacer presque tous les F-4 Phantom. C’est ainsi que naquit le McDonnell-Douglas F-18 Hornet, appareil de combat perfectionné dont le prototype sortit à la fin de 1978. Le premier avion de série F-18A effectua son vol d’essai le 18 novembre 1979. La production prévue portait sur 800 exemplaires.

Dans le camp adverse, les Soviétiques, avec l’introduction dans leur flotte des premiers porte-avions (Kiev, 1976), mirent au point un type particulier d’avion embarqué, le Yakovlev Yak-36 à décollage vertical, analogue au Harrier britannique. Observés pour la première fois par les Occidentaux précisément à bord du Kiev, les Yak-36 sont opérationnels en deux versions, le monoplace de chasse polyvalent MP (FORGER A dans le code de l’O.T.A.N.) et le biplace d’entraînement (FORGER B).

A propos de admin 930 Articles
Avion-Chasse.fr est un site d'information indépendant dont l'équipe éditoriale est composée de journalistes aéronautiques et de pilotes professionnels.