La Suisse produira localement quatre de ses 36 chasseurs F-35A américains

F-35 avion de chasse

RUAG Suisse a reçu l’approbation pour produire localement quatre chasseurs F-35A, favorisant la transfert technologique avec Lockheed Martin.

La Suisse a autorisé RUAG à produire quatre de ses 36 chasseurs F-35A localement. Ce projet, soutenu par Lockheed Martin, permettra à RUAG d’acquérir des compétences technologiques essentielles, consolidant son rôle en tant que fournisseur de soutien régional en Europe pour le F-35. La production commencera en Suisse avec une acceptation finale en Italie, apportant des retombées économiques et des emplois high-tech.

Développement et impact de la production locale des F-35A en Suisse

Le projet RIGI : une opportunité stratégique pour RUAG

Le projet RIGI, approuvé par armasuisse, permet à la société suisse RUAG de monter et tester quatre chasseurs F-35A sur les 36 achetés par la Suisse. Ce projet est crucial pour RUAG, car il s’agit principalement d’un transfert de technologie et de connaissances plutôt que d’une simple production. Cette initiative offrira à RUAG une compréhension approfondie du F-35A, facilitant ainsi le développement de compétences techniques et de maintenance précieuses.

La participation de RUAG à ce projet s’inscrit dans une stratégie plus large visant à intégrer l’entreprise dans la solution de soutien européenne pour le F-35. Cette inclusion pourrait transformer RUAG en un fournisseur régional clé pour le soutien et la maintenance des F-35 en Europe, apportant des avantages économiques et stratégiques à long terme.

Implications économiques et créations d’emplois

Le projet RIGI est évalué à près de 500 millions de francs suisses (environ 456 millions d’euros). Ce montant représente une part substantielle de l’accord global d’acquisition des F-35A, qui inclut des engagements importants de la part de Lockheed Martin pour des compensations industrielles.

L’engagement de Lockheed Martin à compenser 60 % de la valeur du contrat par des transactions avec des entreprises suisses (environ 2,8 milliards d’euros) stimulera l’économie locale. RUAG, en tant que partenaire principal, prévoit de recruter 40 % du personnel requis dans la région de la Romandie, générant ainsi des investissements et des opportunités d’emploi significatifs dans cette zone.

Remplacement des F/A-18 Hornet et F-5 Tiger : modernisation de la flotte aérienne

Les 36 F-35A remplaceront les anciens F/A-18 Hornet et F-5 Tiger, modernisant ainsi la flotte aérienne suisse. Les F-35A sont équipés des technologies de pointe comme le matériel TR-3 et le logiciel Block 4, offrant à la Suisse des capacités avancées de guerre électronique, de renseignement, de surveillance, de reconnaissance et d’opérations en réseau.

Les bases aériennes de Payerne, Emmen et Meiringen accueilleront ces nouveaux appareils, assurant une couverture complète de l’espace aérien suisse. Cette modernisation est essentielle pour maintenir une défense aérienne efficace et capable de répondre aux menaces contemporaines.

F-35 avion de chasse

Avantages technologiques des F-35A

Le F-35A Lightning II, conçu par Lockheed Martin, est un avion de chasse de cinquième génération doté de la technologie furtive avancée. Cette technologie réduit la signature radar de l’appareil, augmentant ainsi ses capacités en missions air-air et air-sol. L’avion est équipé du système DAS (Electro-Optical Distributed Aperture System) et du système EOTS (Electro-Optical Targeting System), offrant une conscience situationnelle complète et un ciblage précis.

Le F-35A peut transporter divers armements, y compris des missiles air-air, des bombes air-sol et des munitions spécialisées telles que le missile JASSM (Joint Air-to-Surface Standoff Missile) et le missile anti-navire LRASM (Long-Range Anti-Ship Missile). Ces capacités font du F-35A un atout polyvalent pour les missions de défense et d’attaque.

Conséquences stratégiques pour la défense suisse

L’introduction des F-35A améliorera considérablement les capacités de défense aérienne de la Suisse. Avec des performances telles qu’une vitesse supersonique, une portée de jusqu’à 2 800 km et un plafond de service de 15 240 mètres, ces appareils permettront à la Suisse de renforcer sa surveillance et sa protection de l’espace aérien national.

Les collaborations avec Lockheed Martin et d’autres partenaires internationaux faciliteront également l’intégration de la Suisse dans des réseaux de défense aérienne plus larges, offrant une interopérabilité accrue avec les forces alliées. Cette intégration stratégique est cruciale pour la défense nationale et pour le renforcement des alliances internationales.

Perspectives et défis futurs

Bien que la production locale de quatre F-35A représente une avancée significative, le succès à long terme dépendra de la capacité de RUAG à absorber et à appliquer efficacement les nouvelles technologies et compétences acquises. Les investissements continus en formation, en infrastructures et en recherche et développement seront essentiels pour maintenir la compétitivité et la pertinence de RUAG dans le secteur de l’aéronautique de défense.

Le projet RIGI et la production locale des F-35A en Suisse sont des étapes majeures pour renforcer les capacités de défense du pays, stimuler l’économie locale et positionner RUAG comme un acteur clé dans le soutien et la maintenance des F-35 en Europe. Ces développements auront des impacts durables sur la sécurité nationale et l’industrie de la défense suisse.

Avion-Chasse.fr est un site d’information indépendant.

A propos de admin 1089 Articles
Avion-Chasse.fr est un site d'information indépendant dont l'équipe éditoriale est composée de journalistes aéronautiques et de pilotes professionnels.