John Glenn, un héros américain.

John Glenn est l’archétype du héros américain, celui qui fait pousse les limites et permet de découvrir de nouveaux horizons. John Glenn est décédé le 8 décembre 2016. Il entre en 1942 dans le Corps des Marines américain et participe à la Seconde Guerre mondiale en tant que pilote de chasse. À la fin du conflit il poursuit une carrière pilote militaire et particip à la guerre de Corée. Devenu par la suite pilote d’essai, il rejoint en 1959 le premier groupe d’astronautes sélectionné par l’agence spatiale américaine, la NASA2. Le 20 février 1962 il est le premier Américain à effectuer un vol orbital autour de la Terre dans le cadre de la mission Friendship 7 du programme Mercury, près de 10 mois après le vol inaugural du soviétique Youri Gagarine. Après avoir quitté la NASA en 1963, il entame une carrière politique d’abord infructueuse qui l’oblige à se tourner vers le monde des affaires où il occupe des postes de direction. Il est finalement élu sénateur de l’Ohio pour le Parti démocrate sans interruption de 1974 à 1999. En 1998, à l’âge de 77 ans, il effectue un dernier vol dans l’espace à bord de la navette spatiale américaine dans le cadre de la mission STS-95. Avec la disparition, jeudi 8 décembre, de John Glenn à l’âge de 95 ans, les Etats-Unis viennent de perdre l’une des grandes figures de la conquête spatiale américaine. Pas la plus populaire d’entre elles, tant le cœur des Américains bat encore pour les premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong, disparu en août 2012. Ni la plus capée, si l’on compare la carrière de Glenn à celle d’une autre légende, John Young, auteur de six vols habités – dont deux vers la Lune – menés à bord de trois véhicules spatiaux différents : Gemini, Apollo et la navette. Ou si on la met en balance avec celles de quelques rares successeurs qui ont pu séjourner à de très nombreuses reprises dans la Station spatiale internationale. Mais face à ces « gloires », John Glenn pouvait se prévaloir d’avoir été, le 20 février 1962, le premier Américain à tourner autour de la Terre et, trente-six ans plus tard, le plus vieux d’entre eux à participer, à l’âge de 77 ans, comme astronaute et sénateur, à une mission à bord de la navette spatiale. Bref, un ambassadeur idéal pour défendre les couleurs de l’Amérique, d’autant qu’il était l’un de ces « small town boys » à la « success story » exemplaire.

jg

A propos de admin 859 Articles
Avion-Chasse.fr est un site d'information indépendant dont l'équipe éditoriale est composée de journalistes aéronautiques et de pilotes professionnels.