Browse: Homeavion de chasse - USA → Avion de chasse A-4 Skyhawk

Avion de chasse A-4 Skyhawk

Le A-4 Skyhawk fut l’un des avions emblématiques de la fin des années 50/60, car il fût le pont entre l’aviation de chasse à hélice, et celle de la chasse à réaction. Destiné principalement à l’Aéronavale, cet appareil fut développé à partir de 1951 par la firme Douglas Aircraft Company. En prévision du remplacement prochain du A-1 Skyraider à hélice, il fallait concevoir un chasseur léger et d’un encombrement réduit. Pour arriver à une telle compacité, chaque espace disponible a été ainsi utilisé : les réservoirs de carburant sont intégrés directement dans les ailes et derrière le cockpit et le matériel électronique est placé dans le nez de l’avion. En janvier 1952 le projet est présenté à la marine américaine qui demande de se conformer à ses besoins: une vitesse pouvant atteindre 800 km/h. un rayon d’action de plus de 500 km et une masse inférieure à 13 tonnes avec l’armement. Les ingénieurs travaillent d’arrache-pied selon ces nouvelles exigences et en quelques semaines seulement. ils réussissent largement à dépasser ces spécifications : 960 km/h de vitesse de pointe, 685 km de rayon d’action et une masse de 11 tonnes.

avion de chasse a-4 skyhawk

Le financement est donc accordé pour produit un prototype, le XA4D-1 qui effectue son premier vol le 22. Le premier avion de série A4D-1 sort des chaînes de montage motorisé par un réacteur Wright J65 de 3.492 kg de poussée.. En octobre 1955 l’appareil impose ses capacités remarquables en établissant un nouveau record de vitesse sur 100 km à 1.118 km/h de moyenne. L’US Navy est livrée en octobre 1956 et le Marine Corps en janvier 1957. Une évolution est ensuite proposée, A4D-2/A-4B, modifiée, principalement, par une dérive renforcée et une perche de ravitaillement. En 1958, une version < de ravitaillement en vol et la plupart de l’armement. Elle est renommée TA-4J. La Nouvelle-Zélande s’équipe alors de 14 exemplaires de A-4K. En 1969, 100 exemplaires A-4C sont modifiés en A-4L, intégrant le nouveau réacteur et le conteneur dorsal. En 1970, une véritable évolution, l’A-4M Skyhawk Il est livrée au Marine Corps, offrant de la puissance supplémentaire (5.280 kg de poussée), un poste de pilote avec une meilleure visibilité. le novateur collimateur de visée «tête haute›› Marconi, une électronique modernisée avec des appareils de mesure et de contre-mesure et un système de bombardement à basse altitude. Il sera également doté d’un parachute de freinage pour les appontages. Cette même année, l’Argentine est enfin livrée de ses A-4B, renommés A-4P, et la flotte est complétée en 1971 par des modèles A-4Q capables de tirer le missile air-air Sidewinter. En 1973, Singapour reçoit ses premiers appareils. Les A-45, des A-4B modernisés et équipés de canons de 30 mm. En 1974, le Koweït se porte à son tour acquéreur de la dernière version A-4M mais en y intégrant une avionique plus simple, l’A-4KU. Les livraisons débutèrent en 1977. En 1978, le Marine Corps demande la modification de ses appareils biplaces TA-4F afin d’effectuer des missions de contrôle aérien, ils sont alors désignés QA-4M.

RELATED

SHARE

NO COMMENT

COMMENTS ARE CLOSED

© 2009 NEWSPRESS. POWERED BY WORDPRESS AND WPCRUNCHY.
Design by Acai Berry. In collaboration with Online Gambling, Credit Repair and spielautomat