Le programme Iris et la modernisation de l’espace aérien européen

ESA

EasyJet a franchi une étape pionnière en devenant le premier partenaire aérien du Programme Iris, une initiative dirigée par l’Agence spatiale européenne (ESA) et la société mondiale de communications Viasat. Le programme utilise une technologie satellitaire de pointe pour révolutionner la gestion du trafic aérien (ATM).

Le fournisseur de services Iris certifié par l’EASA, ESSP, a obtenu le soutien de 15 principaux fournisseurs de services de navigation aérienne (ANSP) pour faciliter les premiers vols commerciaux en Europe cette année, avec jusqu’à 11 avions Airbus A320neo d’easyJet participant. Cette initiative marque une étape importante en tant que première mise en œuvre européenne de l’initiative Single European Skies.

En tirant parti d’Iris, easyJet vise à exploiter ses avions de manière maximale, ce qui se traduira par des améliorations supplémentaires de la consommation de carburant et de la réduction des émissions. Le programme devrait jouer un rôle clé dans la modernisation de l’espace aérien de l’industrie de l’aviation.

La modernisation de l’espace aérien est un élément crucial dans la recherche de l’industrie aérienne pour des émissions nettes de zéro. En 2022, easyJet a annoncé un objectif intérimaire de réduction des émissions de carbone basé sur la science, visant une amélioration de 35 % de l’intensité des émissions de carbone d’ici 2035, par rapport à une base de 2020. Cet engagement s’aligne sur l’objectif global d’easyJet d’atteindre des émissions nettes de carbone nulles d’ici 2050.

L’utilisation efficace de l’espace aérien est cruciale pour réduire les émissions dans l’aviation, présentant la voie la plus viable pour des réductions immédiates des émissions de carbone. Les trajectoires de vol directes entraînent des temps de vol plus courts, ce qui se traduit par une réduction de la consommation de carburant et des émissions réduites. Atteindre cette efficacité est essentiel pour répondre à l’ambition de la recherche ATM du ciel unique européen (SESAR), visant à réduire de 10 % les émissions de carbone de l’aviation européenne.

Iris représente une percée technologique, améliorant les communications par satellite entre les avions et le contrôle au sol. Cette innovation soutient les contrôleurs de la circulation aérienne et les pilotes dans l’obtention d’efficacités opérationnelles en calculant des trajectoires optimales, des altitudes de croisière et en utilisant des trajectoires de montée et de descente continues.

programme Iris

L’Agence spatiale européenne (ESA) a dirigé et financé Iris, en harmonie avec la Politique européenne du ciel unique européen. La solution offre une couverture européenne complète et repose sur des technologies de communication mobile par satellite sécurisées de pointe. L’ESA a coordonné étroitement avec les acteurs de l’aviation européenne, y compris l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), garantissant la conformité d’Iris aux normes de l’aviation européenne et mondiale. Pour ce faire, l’ESA a formé un consortium industriel européen regroupant plus de vingt entreprises, avec Viasat (récemment acquis par Inmarsat) en tant qu’entrepreneur principal.

Iris, alimenté par la plateforme de connectivité SwiftBroadband-Safety (SB-S) primée de Viasat, prépare le terrain pour les communications de liaison de données multilink, pierre angulaire de la mise en œuvre de nouvelles fonctionnalités ATM.

Airbus propose Iris comme une capacité entièrement développée et certifiée sur les avions des séries A320 et A330. Iris partage des informations opérationnelles basées sur la trajectoire et l’intention, permettant aux compagnies aériennes d’éviter les circuits d’attente, de calculer des itinéraires et des altitudes optimaux, et de bénéficier de trajectoires de montée et de descente continues.

Hugh McConnellogue, directeur des opérations et de la navigation chez easyJet, a déclaré : “Une utilisation plus efficace de l’espace aérien est un moyen essentiel de lutter contre les émissions de l’industrie dès maintenant. L’adoption de la technologie Iris sur ces avions permettra à easyJet de voler de manière plus directe et plus efficace, réduisant ainsi les émissions de carbone et améliorant notre ponctualité – ce qui améliore à son tour l’expérience de nos clients.

“Nous sommes ravis de tracer la voie dans ce domaine tout en travaillant vers notre objectif d’atteindre nos ambitions de zéro émission nette d’ici 2050, comme le prévoit notre feuille de route.”

Charlotte Neyret, directrice générale de l’ESSP, a ajouté : “Ces premiers vols commerciaux réalisent une décennie de vision et d’investissement dans cette nouvelle solution de communication de liaison de données pour parvenir à une aviation plus sûre et plus respectueuse de l’environnement. L’ESSP est ravie d’opérer ce moment de synchronisation entre toutes les parties prenantes, de l’industrie aux compagnies aériennes, avec la contribution proactive de nombreux fournisseurs de services de navigation aérienne. Grâce à tous nos partenaires, l’ESSP est fière de fournir le service de liaison de données par satellite Iris Satcom en Europe, ainsi que d’initier les vols Iris avec une compagnie aérienne clé comme easyJet. La technologie Iris permet le développement de nouvelles routes respectueuses de l’environnement, qui amélioreront la gestion de l’ATC, réduiront les coûts de carburant et favoriseront le déploiement d’opérations aériennes plus efficaces.”

Javier Benedicto, directeur intérimaire de la connectivité et des communications sécurisées à l’ESA, a déclaré : “Ces premiers vols commerciaux d’Iris placent l’Europe fermement à l’avant-garde de la numérisation et de la modernisation de la gestion du trafic aérien. Iris offre des avantages tangibles à la communauté de l’aviation commerciale et à la société en général, notamment une réduction des émissions de dioxyde de carbone et moins de retards pour les passagers grâce à des trajectoires de vol plus efficaces.

“En tant que suite d’Iris, Iris Global, lancé en 2022, vise à étendre les avantages d’Iris au-delà de l’Europe. Cela sera réalisé grâce à une expansion géographique, notamment en Asie, aux États-Unis, au Moyen-Orient et en Australie, ainsi qu’à des extensions de service en ajoutant de nouvelles normes de l’OACI ainsi que de nouvelles solutions de communication par satellite pour soutenir la gestion future du trafic aérien des systèmes de drones télépilotés. Nous sommes très fiers de partager cette étape historique pour l’aviation commerciale avec les États membres de l’ESA qui ont financé les activités d’Iris et qui continueront à le soutenir à l’avenir.”

Joel Klooster, vice-président principal de la sécurité des vols et de la mobilité aérienne avancée (AAM) chez Viasat, a commenté : “Nous sommes ravis de voir Iris voler avec une compagnie aérienne de premier plan comme easyJet, une étape cruciale sur notre chemin pour réduire les émissions et soulager la congestion dans le ciel européen. Nous tenons à remercier tous les partenaires qui ont participé à la réalisation de cet objectif à long terme, et nous attendons avec impatience de voir les résultats de ces premiers vols commerciaux. Plus encore, nous nous réjouissons de voir l’industrie récolter les fruits de cette innovation bien dans le futur, et de voir les passagers et les compagnies aériennes en profiter énormément.”

Avion-Chasse.fr est un site d’information indépendant.

A propos de admin 859 Articles
Avion-Chasse.fr est un site d'information indépendant dont l'équipe éditoriale est composée de journalistes aéronautiques et de pilotes professionnels.